Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jonathan et Mélissa Mialon

Note: Mis à jour le 23 juin 2017 avec l'ajout d'un paragraphe à propos d'Agnès Buzyn.

Lorsque l'on change de gouvernement, on aspire tous à des améliorations, du mieux pour les sujets qui nous sont chers.

Personnellement, ça fait maintenant quelques années qu'on lutte pour une meilleure alimentation. Avec les élections présidentielles de cette année, on espérait l'arrivée d'un nouveau président qui partagerait ce souhait : un pays où les décisions de santé publique ne sont pas influencées par des intérêts économiques, mais uniquement par l'intérêt commun et la santé de tous.

Malheureusement, il semblerait que plusieurs personnes rattachées au nouveau gouvernement utilisent ce qu'on appelle les "portes tournantes", ce qui ne présage rien de bon. Ce phénomène consiste à travailler quelques années dans le public, puis d'aller travailler dans le privé ou vice - versa. Dans le cas de notre Président, M.Macron, il a d'abord travaillé au ministère des finances, puis dans une grande banque internationale, pour enfin devenir chef d'Etat. Mais l'exercice de style ne s'arrête malheureusement pas à lui, car d'autres membres du gouvernement utilisent les "portes tournantes".

En effet, le Premier Ministre (M. Edouard Philippe) a occupé le poste de directeur des affaires publiques chez Areva entre 2007 et 2010. Il a donc, naturellement, voté contre les projets de lois sur la transition énergétique et sur la biodiversité lorsqu'il était député.

De plus, la nouvelle conseillère "agriculture" du Président (Mme Audrey Bourolleau) travaillait auparavant en tant que déléguée générale du groupe de lobby "Vin et Société". En d'autres termes, elle était lobbyiste et représentait les intérêts du secteur de la vigne et du vin.
Son rôle au sein du gouvernement représente un conflit d'intérêt avec les intérêt de santé publique, car l'alcool est responsable de nombreuses maladies non transmissibles. Par exemple, il est un cancérigène avéré pour l'Homme, et ce, dès le premier verre, peu importe le type d'alcool.

Finalement, la nouvelle Ministre de la Santé (Mme Agnès Buzyn) est en étroite relation avec l'industrie pharmaceutique puisque ses déclarations d'intérêt révèlent qu'elle a reçut de l'argent de la part des laboratoires pharmaceutiques pendant au moins 14 ans. Parmis ses liens, Sanofi, Merck et Novartis... mais pas de problème car selon elle "les conflits d'intérêt entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont un gage de compétence". Pas surprenant du coup qu'une de ses premières propositions soit de passer de 3 à 11 vaccins obligatoires pour nos enfants.

Il fût un temps où on se plaignait du fait que les lobbyistes avaient trop de pouvoir et d'influence sur nos hommes politiques, mais, aujourd'hui, certains lobbyistes occupent des rôles clés dans notre gouvernement. Dès lors, plus besoin d'essayer de convaincre les politiciens de protéger les industriels: les ex-lobbyistes peuvent avoir une influence directe sur le système décisionnel...

image de lactualite.com

image de lactualite.com

Commenter cet article