Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jonathan et Mélissa Mialon

Dans notre dernier article sur le jardin, nous vous avions parlé du paillage de nos carrés potagers. Comme son nom ne l'indique pas, un paillage ne nécessite pas de paille (moi aussi je croyais ^^). En fait cette technique consiste à recouvrir la zone à cultiver pour limiter la pousse des mauvaises herbes et pour retenir l'humidité dans le sol.

Ce paillage peut être réalisé avec n'importe quoi, tant que ça recouvre le sol, allant du compost à la paille, en passant par du fumier, une bâche en plastique, même une vielle moquette. Dans les derniers cas il faut soit les laisser durant l'hiver, quand le sol se repose et l'enlever lorsqu'on sème, soit faire des trous dedans pour semer. Notre méthode consiste à faire un paillage en couches : compost, fumier (et paille dans d'autres contrées). Ici on a choisi de mettre du compost car il va enrichir le sol de nutriments pour aider les plantes à bien pousser. On a choisi de ne pas mettre de paille pour la simple et bonne raison qu'ici, en Angleterre, on n'a pas vraiment besoin de retenir l'humidité dans le sol ^^. Mais pour tous les autres coins moins pluvieux, rajouter une couche de paille est un bon moyen de faire des économies en eau d'arrosage.

Notre erreur

Avant de déposer notre compost, on s'était renseigné sur les quantités à mettre. 7/8 cm d’épaisseur semble être une bonne quantité. Sans faire de mesures, nous avons étalé un mélange compost/fumier sur nos potagers. On ne s’est pas embêté à vérifier l’épaisseur et on s'est dit "ça devrait suffire"... C'était sans compter sur la ténacité des mauvaises herbes/gazon, qui ont réussi à pousser à travers la petite couche de compost. On a donc du rajouter du compost pour pouvoir doubler ce qu'on avait déjà mis, et ainsi se rapprocher des 7/8 cm d’épaisseur.

Pour mettre toutes les chances de notre côté on a utilisé une seconde technique. On a retiré le compost qu'on avait déjà mis, on a étalé du papier journal sur le sol, puis on a remis le compost par-dessus (l'ancien et le nouveau mélangés). Le papier journal permet d'aplatir les mauvaises herbes et va les empêcher de repousser, mais vu que c'est un papier fin, il va très vite se décomposer et se composter naturellement dans le sol (parce que oui, le papier ça se composte ^^). Voilà pour notre erreur, on espère que maintenant ça va être efficace et qu'on n'aura pas trop de mauvaises herbes à enlever. Mais surtout, on espère que ça pourra servir à d'autres pour ne pas faire la même bêtise.

Bon jardinage!

Pour être mis à jour de la publication de nos futurs articles, n'hésitez pas à vous abonner à notre blog en cliquant sur l'onglet "s'abonner", et à nous suivre via notre page Facebook. Merci !

Commenter cet article