Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jonathan et Mélissa Mialon

Lundi 23 janvier 2017, l’ANSES (Agence National de SEcurité Sanitaire) a publié un rapport pour mettre à jour les recommandations françaises en termes d’alimentation.

L’ANSES est partie des recommandations actuelles du PNNS (Programme National Nutrition Santé), le fameux 5 fruits et légumes par jour, etc. et à mis à jour les recommandations en se basant sur les dernières études scientifiques. Le but étant d’établir des recommandations pour que toute la population française puisse manger sainement (assez, mais aussi pas trop).

Quels sont les changements ?

Etrangement ;) les recommandations de l’ANSES ressemblent de près aux recommandations pour prévenir les cancers, que nous avions partagées avec vous il y a quelques semaines… nous aurez-t-ils espionné ? Blague à part, comme on vous le recommande depuis maintenant plusieurs années, pour être en bonne santé il ne faut pas rêver du régime miracle, mais plutôt suivre un régime alimentaire normal à base de plantes (majoritairement des végétaux) et éviter les excès. Mélissa et moi ayons eu une formation d’ingénieur agroalimentaire avec spécialisation dans la santé publique (Mélissa est maintenant docteur chercheur), on s’est toujours basé sur des recherches dans le domaine pour nos articles du blog, et c’est donc tout naturellement que les nouvelles recommandations de l’ANSES suivent les recherches internationales. C’est même plutôt bon signe, parce que malgré les recherches, le lobby industriel est parfois tellement puissant que les recommandations n’arrivent pas toujours à atteindre la population.

Les recommandations de l’ANSES à proprement parlé

« Manger plus de légumineuses ». On ne cesse de le répéter, mais on ne mange pas assez de pois chiches, lentilles, haricot rouge/blanc/noir, quinoa…

« Privilégier les céréales non raffinées telles que les pâtes, le riz ou le pain complet ». En effet, ils sont moins transformés que les produits dit « blanc », donc plus sains, et réduisent, notamment, les risques de développer du diabète.

« Favoriser la consommation d’huile végétales riches en acide alpha-linolénique ». Personnellement on l’a déjà dit mais on est absolument contre le nutritionisme, c'est-à-dire décomposer un aliment en la somme de ses nutriments : le fait de détailler les vitamines et minéraux spécifiques, les protéines, etc. Premièrement, parce qu’un aliment ne se résume pas à son composé majoritaire (le lait ce n’est pas du calcium, une pomme ce n’est pas des fibres…), les aliments sont des matrices complexes (une pomme c’est des fibres certes, mais aussi des sucres, différentes vitamines, pleins de minéraux et des dizaines d’autres substances). Et ce ne sont pas les fibres de la pomme qui nous gardent en bonne santé, ce sont les fibres et tout le reste de la pomme qui nous garde en bonne santé, une matrice dont on ne comprend pas tous les mécanismes (et on ne comprendra peut être jamais). Pour en revenir à notre acide alpha… (c’est de la matière grasse d’ailleurs au passage), sans rentrer dans les excès, consommez de préférence les huiles végétales (olive, colza, noix… et diversifiez) et consommez moins de matières grasses animales (beurre, crème).

« Consommer d’avantage de fruits et légumes ». Oui, 5 par jour, c’est un minimum alors mangez en autant que vous voulez et pensez à diversifier.

« Limiter à moins d’un verre de soda/jus de fruit par jour ». Certaines marques de jus de fruit ont trouvé la parade, la portion recommandée sur leur bouteille est passée de 250ml (un verre) à 150ml (environ un demi-verre). Comme ça leurs produits rentrent dans les normes (pas trop de sucres, etc.) … mais la taille de la bouteille et du verre n’ont pas changé… donc le consommateur boit toujours autant.

« Réduire considérablement la consommation de charcuterie (jambon, saucisson, saucisse, pâté…) et limiter la consommation de viande ». Ça n’a l’air de rien, mais certains lobbys puissants sont contre ces recommandations, alors nous sommes ravis de voir ces quelques lignes dans ce rapport. Une alimentation à base de plantes est la source d’une bonne santé. Limiter sa consommation à une ou deux portions de viande par semaine au maximum permet d’éviter les excès et de rester en bonne santé.

Dernier point, on entend souvent le conseil « variez / mangez de tout / équilibrez… ». Ce conseil ne veut pas dire qu’il faut équilibrer en mangeant d’un côté des « bons » produits et de l’autre des « mauvais ». Ça ne fonctionne malheureusement pas comme ça. Ce conseil veut en fait dire qu’il faut varier les « bons » produits et éviter les « mauvais ».

Comme toujours, on rajoutera, éviter au maximum les produits trop transformés et privilégiez les produits bio (pour limiter au maximum votre exposition (et celle des agriculteurs) aux produits chimiques,) de saison, et locaux.

Pour être mis à jour de la publication de nos futurs articles, n'hésitez pas à vous abonner à notre blog en cliquant sur l'onglet "s'abonner", et à nous suivre via notre page Facebook. Merci !

Logo de l'ANSES

Logo de l'ANSES

Commenter cet article