Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jonathan et Mélissa Mialon

Aujourd’hui on parle d’un sujet qui sort un peu de nos habitudes, quoi que toujours dans le cadre de notre blog pour un monde plus éthique. En effet, l’arrivé d’un enfant dans notre petite famille a un peu élargit notre champ de vision. On aborde donc le sujet de la Violence Educative Ordinaire, ou VEO pour les intimes. La VEO c’est le fait d’utiliser toute forme de violence, physique ou mentale, envers un enfant dans le but de « l’éduquer », tel que la fessée, crier ou humilier. Pour plus d’info voir le site de l’Observatoire des VEO.

Depuis quelques semaines le sujet revient partout dans les médias car le gouvernement vient d’adopter une loi « interdisant » toute forme de violence à l’égard des enfants. Ceux qui sont pour l’utilisation de VEO sont donc outrés, « comment vont-ils faire pour « éduquer » leurs enfants ». Tandis que ceux qui sont contre la violence applaudisse un grand jour dans le respect du droit des enfants.

Nous ne nous attarderons pas ici sur le bienfondé de cette loi vis-à-vis du respect et du développement psychologique des enfants, car cet article l’explique très bien. Sachez tout de même que tout cela à avoir avec le fait que les enfants ont un cerveau qui n’est pas mature avant l’âge de 6 ou 7 ans, et qu’avant ça, contrairement à ce que beaucoup veulent croire, ils ne font tout simplement pas exprès. Crier, faire une « crise », et en fait tout simplement un appel à l’aide, car ils ne savent pas gérer leurs émotions (surtout dans un monde de sur-stimulation pour lequel l’humain n’est pas naturellement programmé). Et de nombreuses recherches montrent qu’en plus d’être inutiles ces violences ne font que renfermer l’enfant sur lui-même tout en lui faisant perdre confiance en lui. Nous avons décidé d’aborder le sujet sur le thème de l’humour. Et comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, c’est pour une fois avec quelques dessins que nous aborderons ce sujet.

Si la VEO était appliquée aux adultesSi la VEO était appliquée aux adultes
Si la VEO était appliquée aux adultesSi la VEO était appliquée aux adultes
Si la VEO était appliquée aux adultesSi la VEO était appliquée aux adultes

Si la VEO était appliquée aux adultes

Les défenseurs de la VEO la justifient souvent avec l’argument « qu’il faut bien éduquer nos enfants », « j’ai été éduqué comme ça et ça ne m’a pas fait de mal » ou encore « il l’a bien cherché ». Cette violence n’est en fait qu’un acte qu’on se permet de faire subir aux enfants uniquement parce qu’ils sont trop petits pour se plaindre ou riposter. Il ne nous viendrait même pas à l’esprit de faire la même chose à un adulte.

Il est vrai que lorsqu’un enfant nous pousse involontairement jusqu’à nos limites, il nous arrive d’avoir du mal à ne pas sombrer dans ces vieilles habitudes ancrées dans la culture. Mais nous nous devons de faire des efforts pour briser cette chaîne. De cette façon, nos enfants auront un autre comme modèle d’éducation et il leur sera alors tout naturel de répondre à leurs enfants sans violence.

Pour être mis à jour de la publication de nos futurs articles, n'hésitez pas à vous abonner à notre blog en cliquant sur l'onglet "s'abonner", et à nous suivre via notre page Facebook. Merci !

Commenter cet article