Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jonathan et Mélissa Mialon

Le chou Kale, chou frisé ou tout simplement Kale est en fait le nom donné à plusieurs variétés de choux qui, au lieu d’avoir des feuilles tournées vers l’intérieure, comme le chou classique ou le chou rouge, ont des feuilles qui vont vers l’extérieur (comme sur un brocoli) et qui sont très frisées.

On parle souvent du Kale comme un super aliment (« super food »). Pourtant, aucun aliment, à lui seul, ne suffit pour améliorer ou être en bonne santé… Pour cela, comme on le dit souvent, il faut avoir un régime à base de plantes et éviter au maximum la « nourriture » transformées des supermarchés.

Si on vous parle du Kale dans cet article, c’est parce que, d’une manière générale, nous ne consommons pas assez de légumes dans notre alimentation et encore moins de légumes à feuilles vertes. En effet, à une époque pas si lointaine, on mangeait les fanes (feuilles) des carottes, navets, brocolis… Malgré le fait que ces « feuilles » fassent partie d’un régime riche et varié leur consommation a quasiment disparu aujourd’hui.

Le Kale entre donc dans la catégorie des légumes à feuilles vertes (chou, chou chinois, brocoli…). Il en existe plusieurs variétés différentes, certaines vertes et d’autres rouges/violettes.

Le Kale en cuisine

Bien que sa consommation contribue à un régime diversifié, et qu’il serait intéressant d’en manger d’avantage, on ne sait pas toujours quoi faire de ces feuilles frisées, alors voici quelques idées.

Des chips

Très simple et très rapide à faire.

Il suffit de retirer les tiges centrales (difficiles à digérer) à l’aide d’un couteau. Si vous voulez de petites chips, coupez les feuilles en morceau, sinon laissez les telles quelles. Mettez les feuilles dans un saladier, versez un peu d’huile d’olive, du sel et du poivre. Mélangez bien les feuilles pour qu’elles soient toutes recouvertes d’un peu d’huile. Déposez-les sur une plaque de cuisson puis mettez au four entre 120 et 90°C (thermostat 2). Au bout de 5 minutes, vérifiez la cuisson. Si toutes les feuilles sont sèches et croustillantes, sortez les… c’est prêt à être dégusté.

Ne mettez pas trop d'huile, le but ici est de sécher les feuilles et pas de les frire.

Le goût est beaucoup plus prononcé que pour les chips de pomme de terre, mais lorsqu’on en fait à la maison, il n’en reste jamais bien longtemps dans le bol.

Dans une omelette

Il faut également retirer les tiges centrales puis couper finement les feuilles. Mélangez les feuilles de Kale aux œufs puis faire cuire l’omelette comme d’habitude.

Dans les curry

Après avoir retiré les tiges centrales et coupé les feuilles grossièrement, vous pouvez les ajouter aux autres légumes. Attention de ne les rajouter qu’en fin de cuisson car les feuilles sont sensibles à la chaleur et ne doivent pas cuire trop longtemps. Les feuilles doivent garder leur vert pétant.

En salade

Enlevez les tiges centrales puis plongez les feuilles dans l’eau bouillante pendant 1 à 2 minutes. Cette étape de blanchiment des feuilles, contrairement à son nom, ne rend pas les feuilles blanches mais vert vif (si le vert devient foncé, c’est que les feuilles sont restées trop longtemps dans l’eau bouillante). Égouttez les feuilles, coupez-les, puis ajoutez-les dans votre salade.

Cela se marie bien avec des morceaux de courge/potiron grillés au four, ainsi que des graines (lin, sésame…), pour une salade composée hivernale.

Il y a encore bien d’autre façon de cuisiner le Kale mais avec ces quelques idées vous pouvez déjà commencer à faire connaissance.

Et n’oubliez pas, pour être en bonne santé, il faut manger diversifié, tout en évitant les aliments (trop) transformés, alors ne faites pas une cure de Kale… mangez en plutôt de temps en temps, quand c’est la saison !

Pour être mis à jour de la publication de nos futurs articles, n'hésitez pas à vous abonner à notre blog en cliquant sur l'onglet "s'abonner", et à nous suivre via notre page Facebook. Merci !

Kale frais puis en chips
Kale frais puis en chips

Kale frais puis en chips

Commenter cet article