Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par M

Cette semaine, on revient aux bases de l’alimentation, avec la présentation du mouvement Slow Food (nourriture lente), en réponse aux fast-foods et à une alimentation de plus en plus négligée. Le Slow Food, c’est la première étape vers la réappropriation de nos assiettes.

Voici la description du Slow Food sur leur site français :

Slow Food est une association internationale à but non lucratif […].

Fondée par Carlo Petrini en 1986, Slow Food promeut une vision de la nourriture porteuse de plaisir, de culture, de traditions, d’identité, et d’un style de vie respectueux des territoires et des traditions locales. « Bon, propre et juste », c’est la devise de Slow Food. Trois adjectifs qui définissent de façon élémentaire les caractéristiques que doit posséder la nourriture. Bon, en référence au plaisir suscité par les qualités organoleptiques d’un aliment, mais aussi par la sphère complexe des sentiments, des souvenirs et des implications identitaires découlant de la valeur affective accordée à la nourriture ; propre, parce que produite dans le respect des écosystèmes et de l’environnement ; juste, puisque conforme aux concepts de justice sociale sur les lieux de production et de commercialisation.

Avant de parler OGMs, conséquences de notre consommation sur les autres ou sur la Terre, ou même des aliments à privilégier ou éviter, il faut se souvenir que manger est un acte que nous faisons 3 fois par jour (du moins en France), toute notre vie durant. Et, chers lecteurs, n’oubliez pas que nous n’avons tous qu’une seule vie, le temps ne passera pas deux fois. Alors, au moins pour manger, prenons le temps, plutôt que de courir. Prenons le temps d’apprécier les aliments, de savoir d’où ils viennent, qui les as fait pousser ou cuisiner, etc. Si on ne fait même plus attention à ce qu’on met dans notre corps, à quoi fait-on attention ?

Oui, on doit tous travailler, faire les courses, s’occuper de sa famille, etc. Mais la vie ne doit pas être une corvée de plus. Le temps du repas peut redevenir un de ces moments où on s’assied à plusieurs autour d’une table, où on prend le temps de discuter et de savourer, à la maison comme au boulot.

Nous avons récemment décidé qu’à chaque fois que nous mangeons en dehors de notre domicile, nous irons remercier la ou les personnes en cuisine, au restaurant ou ailleurs. Un petit geste pour apprendre un peu plus à savourer, et, au moins, un geste de respect pour la personne qui a préparé notre nourriture.

Quelles sont vos idées pour vous réapproprier une nourriture qui vous plaît ?

 Pour être mis à jour de la publication des futurs articles, n'hésitez pas à vous abonner en cliquant sur l'onglet "s'abonner". Merci !

Logo du slow food

Logo du slow food

Commenter cet article