Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jonathan et Mélissa Mialon

Pierre Rabhi est une personne qui nous inspire beaucoup. Mélissa a eu la chance de le voir en 2012 lors du salon « Convergences 2015 » à Paris. C’est un homme tranquille, simple, mais engagé et inspirant, qui sait trouver les mots justes. Il est philosophe, écrivain, et surtout, c’est un paysan. C’est un grand ami de Nicolas Hulot, qui était également à cette conférence. Le témoignage de ces deux hommes fait partie des évènements qui nous ont embarqué là où nous sommes aujourd’hui, et qui ont forgé nos convictions et nos valeurs.

Pierre est né en 1938 en Algérie. Son père était forgeron jusqu’à ce qu’il ferme son atelier pour travailler dans une mine tenue par des français. Cet événement a marqué Pierre car, pour lui, son père, qui était si épanoui et si libre, se retrouve à faire un travail aliénant pour d’autres personnes. En 1954, il part habiter à Paris, où il travaille en tant qu’ouvrier dans une usine. Là encore, il trouve que le travail à la chaîne est aliénant. Il décide donc de partir s’installer dans les Cévennes avec sa femme, en 1960. Après avoir été diplômé de la maison familiale rurale et avoir travaillé en tant qu’ouvrier agricole, il devient lui-même paysan. Il est une des premières personnes à se lancer dans l’agriculture biodynamique, en rupture avec l’agriculture conventionnelle. A partir de là il va transmettre à des centaines de personnes ses savoirs et son expérience dans l’agriculture biodynamique. Il a publié de nombreux livres et participe à des documentaires afin de présenter et promouvoir l’agriculture biologique et biodynamique. Les techniques qu’il utilise pour nourrir la terre ne passent pas inaperçues, puisqu’il a été consulté par l’ONU (Organisation de Nations Unies) pour l’élaboration de la convention de lutte contre la désertification. Il milite pour une société plus respectueuse des hommes et de la Terre.

En 2007, il a créé le mouvement colibris pour promouvoir l’agriculture biologique et biodynamique, la consommation d’aliments d’origine locale, le respect des saisons, etc… Ce mouvement s’inspire de la légende du colibri qui nous apprend que chacun, aussi petit qu’il soit, peut agir à son échelle pour changer les choses.

Pour être mis à jour de la publication des futurs articles, n'hésitez pas à vous abonner en cliquant sur l'onglet "s'abonner". Merci !

Commenter cet article