Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jonathan Mialon

Description:

Au moment où il devient père J. SAFRAN FOER prend conscience de la dimension morale et sociale de notre alimentation. En effet, comment nourrir son enfant pour qu’il soit en bonne santé, comment lui expliquer que l’on mange certains animaux et que l’on nourrisse et vive avec d’autres.

Et les animaux que nous mangeons, comment arrivent ils dans notre assiette ? Comment sont ils traités ?

Pour répondre à ces questions J. S. FOER navigue entre des parties plus romancées avec ses souvenirs d’enfances et d’autres plus statistiques et descriptives. Il explore les origines de nos traditions alimentaires et voyage tout au long de la production de notre viande. Il explique et présente ce qu’il se passe dans les fermes et abattoirs qui sont volontairement rendu opaques aux publiques.

Ce livre n’est pas, comme l’auteur le dit à plusieurs reprises, un manifeste du végétarisme mais juste une analyse des différents systèmes de production de notre alimentation d’origine animale. Au cours de son investigation, il rencontre et se lie d’amitié avec des éleveurs qui propose une alternative au système dominant.

Nous avons acheté ce livre à notre retour d'Inde, où nous avons été végétariens pendant 1 mois. Depuis que nous avions commencé notre école d'ingénieur de l'agroalimentaire, nous avions baissé notre consommation de viande. En effet, un de nos professeur est lui même végétarien, et il nous a donné l'envie d'en savoir plus. Plus nous en avons appris sur la consommation de viande, plus nous en avons réduit notre consommation. Cela fera l'objet de plusieurs articles dans notre blog. En Inde, nous avions la possibilité de ne pas manger de viande, car la cuisine indienne est en grande partie végétarienne. Depuis des milliers d'années, et grâce à l'accumulation de savoirs ancestraux, les plats sont bien équilibrés. Nous avons vu que notre corps n'a pas du tout souffert! Alors, depuis Avril 2012, nous ne consommons plus d'animaux, et si possible plus de sous-produits non plus, hormis les produits laitiers Demeter, issus de fermes où les éleveurs respectent les animaux et la nature.

Pour être mis à jour de la publication des futurs articles, n'hésitez pas à vous abonner en cliquant sur l'onglet "s'abonner". Merci !

"Faut-il manger des animaux?" J.Safran Foer

Commenter cet article